L’écuroduc élastique

L'écuroduc élastique

By Lucie

Les éuroducs sont installés avec des contrepoids pour permettre à la corde de rester tendue, notamment lorsque les arbres bougent avec le vent. Lors des suivis, nous avons observé que le lest pendule beaucoup dans des zones ventées et qu’il se rapproche parfois très près du tronc. Lorsque nous posons des écuroducs, nous pensons aussi aux arbres, hors de question d’exercer une contrainte trop importante pour eux. Le poids du contrepoids varie entre 40<70 kg suivant la configuration, ce n’est pas rien et notre équipe a réfléchi comment s’affranchir de la contrainte du lest…

C’est ainsi qu’est né l’écuroduc  élastique ! Exit le lest, les arbres sont libres, grâce à l’élastique, leurs mouvements ne sont plus contraints par le poids.

Côté Ecureuils, il y a aussi une nette amélioration on passe d’une corde de Ø22 mm à Ø30 mm ce qui n’est pas négligeable lorsqu’on traverse au-dessus d’une route.

Après quelques mois de prototypage, où nous avons appris à réaliser nous même un élastique digne de ce nom, le premier test a été réalisé en août 2019 dans une pinède proche du CRSFS de la LPO Hérault où de jeunes Ecureuils sont relâchés à la méthode du taquet. 

Ce test a été mené sans route à traverser pour nous permettre de faire des calculs d’allongement et vérifier comment les rongeurs roux se comportent sur notre corde élastique.

 

Grâce à un piège photographique, nous avons pu constater, que les Ecureuils apprécient notre nouvel écuroduc  mais aussi notre caméra (et d’ailleurs pas que eux), nous avons eu pas mal de selfies et quelques « décrochages », du piège photographique. 

Les Ecureuils sont tellement rapides que nous avons du mal à obtenir des photos d’eux entier, en général c’est un bout de queue, une patte qui traine. Une vidéo permet d’apprécier la vitesse à laquelle ils dévalent l’élastique.

Satisfait de ce test, l’écuroduc élastique est aujourd’hui disponible. Le département de l’Hérault a décidé d’innover et d’être précurseur en nous permettant d’installer 5 écuroducs élastique dans l’Hérault. Les trois existants, installés en 2017 vont être changés par ce nouveau système et deux nouveaux passages vont être équipés. Nous vous donnerons des nouvelles, en espérant que cet écuroduc sauve la vie à de nombreux Ecureuils roux.

Le suivi des écuroducs est réalisé par des équipes de bénévoles. A tour de rôle, ils se rendent sur le terrain pour constater à la jumelle si le dispositif a bougé, s’il y a des points d’usure etc…

Au moins une fois par an (voir plus s’il y a des aléas météo qui demandent une surveillance rapprochée), Maëlle et moi-même grimpons pour vérifier de près le dispositif et relever les pièges photos.

A ce jour, nous n’avons pas de certitude sur le fait que les passages soient empruntés. Nous avons quand même réussi à capturer des clichés d’écureuils à la mangeoire, juste devant le passage.

Les pièges photos se déclenchant avec le balancement de la corde au vent ou encore le mouvement du feuillage. Il faudrait les relevés quotidiens pour vérifier l’efficacité du dispositif.